Aside

Un double anniversaire

Sabine Sicaud à 12ans, lors de la remise des prix des Jeux Floraux de France - de sabinesicaud.com

Sabine Sicaud à 12ans, lors de la remise des prix des Jeux Floraux de France – de sabinesicaud.com

Ernest Dowson as an undergraduate - from Wikipedia

Ernest Dowson as an undergraduate – from Wikipedia

Le 23 février commémore deux grands poètes, deux existences aux vies trop courtes, minées par la maladie et assombries par la souffrance, mais aussi deux voix de la beauté, de la vérité et de l’amour.

Un jeune homme, une jeune fille, l’un anglais, l’autre française, une vie de bohème et une vie de famille, deux écritures différentes…

rose                 rose                 rose

Le 23 février 1900 mourait Ernest Dowson, âgé de 32 ans, le corps ravagé par la tuberculose, la misère et l’alcool, le cœur brisé d’avoir été rejeté par la fille qu’il aimait, Adelaide, qui avait inspiré ses plus beaux poèmes et à qui il avait dédié son premier recueil de vers.

“Ernest, were you ever in love?”
“Vous me demandez si j’ai aimé: oui! c’est une histoire singulière et terrible.”

rose                 rose                 rose

Le 23 février 1913 naquit Sabine Sicaud, qui mourut à 15 ans dans d’atroces souffrances, ayant contracté l’ostéomyélite suite à une infection de la jambe. Elle rêvait d’amour avec Vassili, un cavalier venu de Russie, compagnon imaginaire qui la suivit dans ses derniers poèmes.

La chaise vide… Ah comment feras-tu
pour supporter cela ?
Et moi qui pars, comment ferai-je
pour supporter le reste ?

rose                 rose                 rose

Plaque on Dowson's restored grave (from Dr Tony Shaw's blog)

Plaque on Dowson’s restored grave (from Dr Tony Shaw’s blog)

Vassili, l’amour rêvé de Sabine Sicaud

Sabine Sicaud vers 14 ou 15 ans – photo sur sabinesicaud.com

Un jour d’été 1927, la poétesse Sabine Sicaud, âgée de 14 ans, se blesse au pied lors d’une baignade dans le Lot. La blessure s’infecte, et une sorte de gangrène, l’ostéomyélite, va se répandre dans son corps. Pendant un an, cette maladie lui fera subir des souffrances atroces, qu’elle exprimera dans des poèmes poignants comme Douleur, je vous déteste et Ah ! Laissez-moi crier. Ce long calvaire se terminera par sa mort à 15 ans le 12 juillet 1928. CONTINUE READING…