Antonine Coullet : Clair de Lune

En juin 2017, j’avais sélectionné, parmi les poèmes d’Antonine Coullet publiés à l’âge de 12 ans dans la livraison du 15 juillet 1904 de la Revue des Deux Mondes, celui qui me paraissait le plus beau : “A la lune.” CONTINUE READING / CONTINUER LA LECTURE…

Advertisements

Antonine Coullet : Poésies d’une Enfant

Antonine Coullet-Tessier (c.1903)

L’OCÉAN

. . . . . . . . . . . . . .
Le murmure des mers est plus triste la nuit.
. . . . . . . . . . . . . .

L’écrivaine française Antonine Coullet-Tessier est née à La Roche-sur-Yon le 10 janvier 1892. À 9 ans elle commença à écrire de petits poèmes. Des adultes fascinés par ce don — pourtant pas si exceptionnel à cet âge — décidèrent en 1902 de publier ses vers. Ainsi parut début 1903 (mais achevé d’imprimer le 17 novembre 1902) son recueil Poésies d’une Enfant, sous son nom patronymique Antonine Coullet, publié par Alphonse Lemerre à Paris. CONTINUE READING / CONTINUER LA LECTURE…

Antonine Coullet-Tessier : à la lune

Antonine Coullet-Tessier, née à La Roche-sur-Yon en 1892 et morte en 1983, est une poète et romancière française, fondatrice en 1930 du « Prix populiste ». Elle connut un certain succès comme enfant poète, publiant à onze ans son premier recueil, Poésies d’une enfant (Lemerre, 1903, 71 pages). En 1904, elle fit paraître plusieurs poèmes dans la livraison du 15 juillet de la Revue des Deux Mondes, qui les présenta en ces termes : CONTINUE READING / CONTINUER LA LECTURE…