Minou Drouet : Le château de sable

Roger Hauert – Minou Drouet – dans Poèmes (1956)

Dans un précédent article, j’ai décrit comment Minou Drouet fit la connaissance d’un garçon de quinze ans, Philippe, amoureux d’elle, qu’elle finit par aimer. Dans ce poème de son deuxième recueil, Le Pêcheur de lune, elle parle de la relation tendre qu’elle noua à huit ans avec un garçon de douze ans, avec qui elle jouait sur la plage.

Pour mes chers amis Bourineau

LE CHATEAU DE SABLE

I
C’est autour d’un château de sable
que tes douze ans et mes huit ans
se sont rencontrés dans le vent,
dans le vent tiède de la mer.

II
Le soleil de tes douze étés
avait semé des grains de blé
qui dansaient une farandole
sur ton nez.

III
Tout autour du château de sable,
tes longs douze ans et mes huit ans
se sont pris la main en dansant
dans le vent tiède de la mer.

IV
Tu m’as dit : « Comme tu es belle!
et tes cheveux sont si joyeux
qu’ils sont la voile de la barque
de mon cœur. »

V
J’ai ri sur le château de sable
car mes huit ans ne savaient pas
que la taquine main du vent
effeuillait toutes nos paroles
dans le vent tiède de la mer.

Source du poème : Minou Drouet, Le Pêcheur de lune, Pierre Horay (1959).

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s