Charles Baudelaire : À une mendiante rousse

Émile Deroy – La petite mendiante rousse (c.1843–1845) – provient de Wikimedia Commons

Charles Baudelaire (1821–1867) représente le prototype du “poète maudit” et il anticipe les “décadents” de la fin du 19e siècle. Son chef-d’œuvre, le recueil de vers intitulé Les Fleurs du Mal, explore l’érotisme, la débauche, le vin et la drogue, mais également le dégoût et l’expiation. La première édition, parue le 25 juin 1857, comprenait 100 poèmes (plus un non numéroté en introduction, adressé “Au Lecteur”). Le 20 août, Baudelaire et son éditeur furent condamnés pour « outrage à la morale publique », six des poèmes furent interdits, et l’édition fut saisie. Les éditions suivantes (1861, 1866 et 1868), sans ces six pièces censurées, changèrent l’ordre des poèmes et en inclurent de nouveaux. L’œuvre fut finalement réhabilitée le 31 mai 1949 par la Chambre criminelle de la Cour de cassation. CONTINUE READING / CONTINUER LA LECTURE…

Advertisements

Minou Drouet : Pour un chien errant

Roger Hauert – Minou Drouet – dans Poèmes (1956)

Dans son enfance, Minou Drouet était très attachée aux animaux, en particulier chiens et chats, leur prodiguant volontiers son affection. J’ai reproduit son poignant poème « Je n’avais qu’un ami », qui parle de sa douleur quand on lui a enlevé son chien, mais elle composa aussi d’autres poèmes dédiés à des chiens. CONTINUE READING / CONTINUER LA LECTURE…

Boötes

Image 66458/2 from boombob.ru

Today Agapeta exists since two years and a half. The readership is steadily growing: nearly ten thousand views in 2015, a little more than twenty thousand in 2016, then more than fourteen thousand in the first six months of 2017 (fifteen thousand on July the 5th). The number of subscribers increases with regularity. Several blogs have included Agapeta in their blogroll, and many communications on various boards link to its posts. CONTINUE READING / CONTINUER LA LECTURE…