Minou Drouet : Jardin

William-Adolphe Bouguereau - Câlinerie (1890) - from Wikimedia Commons

William-Adolphe Bouguereau – Câlinerie (1890) – from Wikimedia Commons

Un beau poème de Minou Drouet dédié à son premier amour, Lucette Descaves, son professeur de piano.

JARDIN

Pour L. D.

Donnez-moi vite votre main
car je connais un petit coin
où nous serons bien à l’aise
pour grignoter le clair matin
comme une grande tarte aux fraises.

Venez dans mon cher ailleurs
où je n’ai conduit personne,
et j’y cueillerai pour vous
pour en couvrir vos genoux,
les fleurs tristes de mon rêve.

La mer est mon grand jardin,
et j’en reviens les bras pleins
des fleurs qui ourlent sa jupe
et leurs pétales
de cristal
tout veloutés de nuages
s’effeuillent en la mineur
sur mon cœur.
Le vent laboure mon jardin
et je sens sous ses grandes mains
se creuser le vert des sillons
au lointain rond.

Venez vite vers là-bas
pour y surprendre la voix
du plus beau jardin du monde.
Elle tient dans une voile
couleur d’automne et de feu
qui plaque
sur le ventre bleu du ciel
son accord
tendu vers le plus loin
le plus haut
le plus haut encore
tendu vers le même ailleurs
que la détresse de mon cœur.

Source du poème : Minou Drouet, Arbre, mon ami, Julliard (1956).

Advertisements

2 thoughts on “Minou Drouet : Jardin

  1. Minou Drouet naquit en 1947, et ce texte poétique, extrait du recueil “Arbre, mon ami” date AU PLUS TARD de 1956, date de publication du recueil. D’où il ressort que la jeune Minou Drouet était tout au plus âgée de 9 ans lorsqu’elle dédia ce poème à Lucette Descaves, son professeur de piano. Mais celle-ci, née en 1906, était alors âgée de 50 ans, et dès lors j’avoue m’interroger un peu sur la possibilité qu’une gamine de 9 ans ait pu tomber AMOUREUSE d’une femme déjà âgée, et sans doute déjà passablement défraîchie…
    En d’autres termes, qu’une fillette de 9 ans puisse tomber amoureuse d’une jeune femme de 20 ou 30 ans, ça semble concevable mais… d’une femme de 50 ans… j’ai quelques doutes à ce sujet… sauf à preuve du contraire…

    Like

    • Vous verrez, début mai je publierai des extraits de lettres de Minou Drouet à Lucette Descaves, et vous ne pourrez plus douter qu’il s’agit d’amour. Dans la plaquette “Poèmes” illustrée de photos par Roger Hauert, il y en a une de Minou avec Mme Descaves, et la dame semble bien conservée.
      Que des petites filles tombent amoureuses de personnes de 50 ans ou plus, c’est plus fréquent que vous ne le croyez.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s