Les sept sceaux

HTB1.TYYJFXXXXXFXpXXq6xXFXXXH

 
Le premier sceau, ce brouillard
Qui nous voile le regard,
Levons-le, jolie fille !
Nous voir, c’est un tel plaisir.
Mon amie, tes yeux brillent
De tous tes jeunes désirs.
 

 

The Sealed Book - from @thesealedbook on Twitter

The Sealed Book – from @thesealedbook on Twitter

 
 
Le deuxième sceau ferme
Le livre des mots d’amour.
Notre cœur cherche toujours
Les sons qui en lui germent.
Mon amie, ta douce voix
M’a parlé de ton émoi.
 

 

Slender Man

Slender Man

 
 
Troisième sceau, poings fermés ;
Qu’ils s’ouvrent, par tendresse !
Cinq doigts, douce caresse,
Tenons-nous main dans la main.
Nous nous sommes tant aimés,
Mon amie aux joues carmin.
 

 

imgsrc_ru_48728428tpf

 
 
L’infâme quatrième sceau
A séparé nos lèvres.
Succombons à la fièvre !
Mon amie, viens donc vers moi,
Que ma bouche soit à toi,
Je subirai ton assaut.
 

 

Emil Cadoo - Corps enlacés (c.1970)

Emil Cadoo – Corps enlacés (c.1970)

 
 
Brisons le cinquième sceau
Qui opprime notre peau.
Corps contre corps, enlacés,
Nous voulons nous caresser
Mille fois, car mon désir,
Mon amie, c’est ton plaisir.
 

 

6df4ffc9db80cba9da1f8cc981421d36

 
 
Le sixième sceau bannit
Le jardin des délices.
Mais ta fleur, je la bénis ;
Je bois dans ton calice,
Péché de gourmandise,
Mon amie si exquise.
 

 

Andrey Korzun - Iris 'Spartan' - from Wikimedia Commons

Andrey Korzun – Iris ‘Spartan’ – from Wikimedia Commons

 

Fleur grand ouverte rosie,
Ainsi tu me conduisis
Sur ton bouton de plaisir,
Bonheur que tu pus saisir.
Tremblante dans ton désir,
Tu finis par sourire.

 

 

S. Yu. Lomakin - Casket "Fox and Grapes" (1960s) - Kaliningrad Amber Museum

S. Yu. Lomakin – Casket “Fox and Grapes” (1960s) – Kaliningrad Amber Museum

 
 
Le septième sceau étreint
La porte du paradis.
Sceau brisé, s’ouvre l’écrin.
Je me glisserai, grandi,
Dans la chambre secrète.
Mon amie, es-tu prête ?
 

 

Harris & Ewing  - Helen Minnegerode - from historyinphotos.blogspot.fr

Harris & Ewing – Helen Minnegerode – from historyinphotos.blogspot.fr

 

Quand cela arrivera,
Je ne le sais, je t’attends.
Neuf strophes pour neuf printemps,
Mon amie, tu fleuriras…
Toi mon merveilleux amour,
Délice de tous mes jours.

Advertisements

2 thoughts on “Les sept sceaux

  1. “… ta fleur, je la bénis ; / je bois dans ton calice…” (6ème sceau)… formulation symbolique, que je trouve plutôt mignonne… Par contre, “Je me glisserai, grandi / dans la chambre secrète…” (7ème sceau)… Là, ça devient carrément “olé-olé”, pour parler trivialement… Je préfère m’en tenir au romantisme du sixième sceau, qui à mes yeux traduit mieux l’âme virginale d’une fillette de neuf ans… L’assimilation, si poétique, d’une fleur, au … la fillette, est tellement, tellement romantique, et la comparaison est si juste, pour les âmes assoiffées de pureté et d’innocence !…

    Like

    • “Je me glisserai” est au futur. Et n’oubliez pas la strophe finale: “Quand cela arrivera, / Je ne le sais, je t’attends.” et “tu fleuriras…” Donc cela se passera dans un futur plus éloigné.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s