Émile Blémont : Lison et Jeanne

Frederick Stead - Poppies (c.1909)

Frederick Stead – Poppies (c.1909)

Chansons des champs, la deuxième partie du recueil Les pommiers en fleur : idylles de France et de Normandie (1891) d’Émile Blémont, comprend de nombreux poèmes d’amour, écrits dans un style léger et joyeux. Par exemple le 6e, “La douce chanson”, a pour refrain : “— Mon amie, embrassons-nous, / Tout doux, tout doux ! / — Embrassons-nous, mon amant, / Tout doucement !

Les deux poèmes que je choisis aujourd’hui évoquent les amours d’enfance et résonnent comme des comptines. Au printemps, les prés fleurissent, les cœurs s’éveillent, garçons et filles recherchent les baisers.

I — LISON

Le printemps rit à l’horizon ;
Laisse-moi te baiser, Lison !

Vive la violette
Parmi le vert gazon,
♦ ♦ ♦ ♦  Lison !

Un bel oiseau volette
Sur tes fleurs du buisson,
♦ ♦ ♦ ♦  Lison !

Et pour chaque fillette,
Et pour chaque garçon,
♦ ♦ ♦ ♦  Lison !

Il chante à l’aveuglette,
Il chante sa chanson,
♦ ♦ ♦ ♦  Lison !

Chanson si gentillette
Qu’on en perd la raison,
♦ ♦ ♦ ♦  Lison !

Lison, baise-moi sans façon !
Le printemps rit à l’horizon.

Pourquoi enfermer son cœur, quand s’éveille l’amour ? Qu’il fleurisse !

IV — LE PETIT CŒUR DE JEANNE

♥ ♥  Jeanne, ma brunette,
♥ ♥  Voici le printemps !
♥ ♥  Tout est vert, j’entends
♥ ♥  La bergeronnette.
Ton petit cœur en bouton,
Le sens-tu fleurir, Jeannette ?
Ne mets pas dans du coton
Ton petit cœur, Jeanneton !

♥ ♥  D’un amant honnête
♥ ♥  Écoute la voix,
♥ ♥  Et viens dire aux bois
♥ ♥  Notre chansonnette !
Ton petit cœur en bouton,
Le sens-tu fleurir, Jeannette ?
Ne mets pas dans du coton
Ton petit cœur, Jeanneton !

♥ ♥  En simple cornette,
♥ ♥  Viens un tantinet ;
♥ ♥  Puis, au jardinet,
♥ ♥  Faisons la dînette !
Ton petit cœur en bouton,
Le sens-tu fleurir, Jeannette ?
Ne mets pas dans du coton
Ton petit cœur, Jeanneton !

Merci à François Lemonnier pour avoir attiré mon attention sur le poème “Le cœur de Jeanne”, et par conséquent sur ce recueil.

Source des poèmes : Émile Blémont, Les pommiers en fleur : idylles de France et de Normandie, édition Charpentier (1891), sur Gallica.

Steve Soper – médaillon sur la tombe d’Émile Blémont – sur Wikimedia Commons

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s