Sabine Sicaud : Le chemin de l’amour

Sabine Sicaud à 12 ans – photo sur sabinesicaud.com

Sabine Sicaud est une poétesse-enfant française méconnue. Née le 23 février 1913 à Villeneuve-sur-Lot dans la maison de ses parents nommée La Solitude, elle est morte au même endroit le 12 juillet 1928 d’une maladie (l’ostéomyélite) contractée un an plus tôt.

Dès l’âge de 6 ans, elle commence à griffonner de courts poèmes sur les agendas publicitaires de son grand-père. A 9 ans, elle compose un véritable poème, Matin d’Automne. Elle gagne son premier prix littéraire à l’âge de 11 ans, en 1924. En 1926 un recueil de 29 poèmes, Poèmes d’enfant, est publié avec une préface par la poétesse Anna de Noailles. L’été 1927, elle se blesse et une infection en résulte, qui se généralise dans tout le corps, elle en décédera après une année de souffrances. D’ailleurs plusieurs de ses derniers poèmes traitent de sa maladie et de sa douleur.

Un recueil posthume sera publié en 1958, Les Poèmes de Sabine Sicaud. Celui-ci, tout comme le précédent, est épuisé, ses poèmes sont devenus quasi-introuvables. Heureusement, Guy Rancourt consacre un excellent site à Sabine Sicaud, comprenant tous ses poèmes connus, ainsi que de nombreux documents la concernant.

J’ai sélectionné dans le second recueil le poème suivant, qui parle d’amour:

Le chemin de l’amour

Amour, mon cher Amour, je te sais près de moi
Avec ton beau visage.
Si tu changes de nom, d’accent, de cœur et d’âge,
Ton visage du moins ne me trompera pas.
Les yeux de ton visage, Amour, ont près de moi
La clarté patiente des étoiles.
De la nuit, de la mer, des îles sans escales,
Je ne crains rien si tu m’as reconnue.
Mon Amour, de bien loin, pour toi, je suis venue
Peut-être. Et nous irons Dieu sait où maintenant ?
Depuis quand cherchais-tu mon ombre évanouie ?
Quand t’avais-je perdu ? Dans quelle vie ?
Et qu’oserait le ciel contre nous maintenant ?

Source du poème : Poésie Française (Webnet), Les grands classiques.

Advertisements

2 thoughts on “Sabine Sicaud : Le chemin de l’amour

  1. En matière de précocité littéraire, elle fut en quelque sorte une précurseur de Minou Drouet, laquelle, à l’époque de Saint-Germain des Prés, défraya la chronique… J’aurais bien aimé pouvoir dater le poème “Le Chemin de l’Amour”, et savoir s’il s’adressait à un être “de chair et de sang”, car ce poème donne l’impression d’être assez désincarné, comme s’adressant à un être idéalisé, sans existence réelle… Seule une étude plus approfondie de la biographie et de l’oeuvre de cette talentueuse jeune fille permettrait, peut-être, de résoudre cette interrogation…

    Like

    • Je pense que ce poème s’adresse à l’idée de l’amour, voire à une personne imaginaire.
      Le site consacré à Sabine Sicaud a en effet une page consacrée à “l’affaire Minou Drouet”, sur laquelle je suis tombé en faisant des recherches sur Minou Drouet.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s