Fabian Strachan Woodley: Viola’s Birthday

František Kupka - Andrée (1906) - from novelactivist.com

František Kupka – Andrée (1906) – from novelactivist.com

Fabian Strachan Woodley was a poet of the Uranian Movement, he worshiped young boys. His only volume of poetry, A Crown of Friendship, is to a large part devoted to celebrating the boys he loved. He nevertheless included in it a poem about a young girl. CONTINUE READING…

Advertisements

Fabian Strachan Woodley: After Plotinus

Augustus Edwin Mulready - The Flower Girl (1872)

Augustus Edwin Mulready – The Flower Girl (1872)

Fabian Strachan Woodley (b. 19 July 1888, d. 8 August 1957) was a British poet who published only one book of verses, A Crown of Friendship (1921). He was a late representative of the ‘Uranian’ school of male poets who exalted the love of boys. As writes a website devoted to him, “Like the other ‘Uranian’ poets, he declared that Boyhood was the only ideal worth following.” Indeed, many of his poems deal with boys he loved. According to the above-mentioned site, Woodley said: “I was a Poet and Dreamer and Lover and Boy with them.CONTINUE READING…

Victor Hugo : Chanson de grand-père

Edgar Germain Hilaire Degas - Danseuses s'inclinant (1885) - Wikimedia Commons / Directmedia

Edgar Germain Hilaire Degas – Danseuses s’inclinant (1885) – Wikimedia Commons / Directmedia

Victor Hugo, né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris, est considéré comme l’un des plus importants écrivains de langue française. Suite à la mort de Charles Hugo, un de ses fils, et de son épouse, Victor Hugo prit en charge leurs deux enfants Georges et Jeanne Hugo. Son recueil de poésie L’art d’être grand-père (1877) est principalement consacré à ses deux petits-enfants, mais plus généralement traite avec beaucoup de tendresse du charme et de la spontanéité de l’enfance. Le poème Chanson de grand-père, en des phrases courtes et simples, exalte la beauté et la séduction de petites filles en train de danser, ce sont des “petites femmes”.

CHANSON DE GRAND-PÈRE

Dansez, les petites filles,
♥ ♥ ♥ ♥ Toutes en rond.
En vous voyant si gentilles,
♥ ♥ ♥ ♥ Les bois riront.

Dansez, les petites reines,
♥ ♥ ♥ ♥ Toutes en rond.
Les amoureux sous les frênes
♥ ♥ ♥ ♥ S’embrasseront.

Dansez, les petites folles,
♥ ♥ ♥ ♥ Toutes en rond.
Les bouquins dans les écoles
♥ ♥ ♥ ♥ Bougonneront.

Dansez, les petites belles,
♥ ♥ ♥ ♥ Toutes en rond.
Les oiseaux avec leurs ailes
♥ ♥ ♥ ♥ Applaudiront.

Dansez, les petites fées,
♥ ♥ ♥ ♥ Toutes en rond.
Dansez, de bleuets coiffées,
♥ ♥ ♥ ♥ L’aurore au front.

Dansez, les petites femmes,
♥ ♥ ♥ ♥ Toutes en rond.
Les messieurs diront aux dames
♥ ♥ ♥ ♥ Ce qu’ils voudront.

Source : Victor Hugo, L’art d’être grand-père (1877), section XVI : Deux Chansons, poème I : Chanson de grand-père, Gallica.
Merci à François Lemonnier pour avoir attiré mon attention sur cet ouvrage.